Vianney Mulliez cède les rênes d’Auchan

Vianney Mulliez cède les rênes d’Auchan

Le 8 mars, Vianney Mulliez quittera son poste à la tête d’Auchan Holding et d’Auchan Retail. Il sera remplacé par Régis Degelcke, qui a fait toute sa carrière chez Adeo (Leroy-Merlin). Un changement de direction qui intervient au moment où le groupe entame une mue importante, se recentrant sur la marque unique Auchan.

Vianney Mulliez avait pris la succession de Gérard Mulliez à la tête d’Auchan en 2006. Largement soutenu par l’association familiale Mulliez, il avait devant lui comme chantiers la relance des hypers français et le développement du groupe à l’international. Il devait aussi trouver (déjà) un avenir aux supermarchés Atac.

En 2012, il a signé la plus importante opération de croissance externe du groupe depuis l’acquisition de Docks de France en 1996 : le rachat des hypermarchés Real en Europe centrale et en Europe de l’Est, pour 1,1 milliard d’euros.

Entre 2006 et 2016, le parc d’hypers du groupe a plus que doublé, dépassant les 900 unités. Rien qu’en Chine, Auchan en a ouvert plus de… 330.

Les hypermarchés français, en revanche, sont de nouveau en difficulté depuis 2013. Les supermarchés Simply Market n’ont jamais vraiment décollé et le projet de fusion qui aurait permis de les transformer en Super U a été abandonné.

En 2010, Vianney Mulliez avait mis la main sur la direction opérationnelle du groupe grâce à la disparition du conseil de surveillance et du directoire, au profit d’un simple conseil d’administration dont il était le PDG.

En 2015, Auchan est revenu à son ancien modèle de gouvernance. Et Vianney Mulliez a dû composer avec Wilhelm Hubner, promu à la fois président du directoire d’Auchan Holding et DG d’Auchan Retail. Vianney, lui, conservait la présidence non exécutive du holding, de la branche retail et de l’immobilier.

Le 8 mars prochain, le conseil de surveillance d’Auchan Holding et le conseil d’administration d’Auchan Retail accepteront comme président Régis Degelcke. Vianney Mulliez ne conservera plus qu’un dernier mandat, président du conseil d’administration d’Immochan, la branche immobilière du groupe.

Originaire du Nord, Régis Degelcke a notamment été directeur général de Leroy-Merlin France et, depuis 2014, directeur général délégué d’Adeo, la maison-mère de l’enseigne de bricolage. Symboliquement, son arrivée chez Auchan vient rappeler que les autres activités du clan familial, Adeo, Décathlon ou HTM (Boulanger), sont désormais plus rentables et plus dynamiques que les historiques hypermarchés.

source:linéaires

Publicités

Ouverture et Travail du Dimanche Auchan V2 :

Communiqué du syndicat FO Auchan

Ouverture et Travail du Dimanche Auchan V2 :
Le Travail du Dimanche : Pour moi, je n’en veux pas.
Dans les hypers : je n’y vais pas.

L’ensemble des enseignes de la Grande Distribution se mobilise pour ouvrir un à un leurs sites, soit le dimanche matin, soit le dimanche toute la journée comme les magasins en Zone Touristique Internationale (ZTI).
Auchan, Employeur dit Responsable, accélère depuis plus d’un an ce type d’ouvertures. Principalement le dimanche matin (environ 30 magasins à ce jour), et à compter du 22 janvier 2017, c’est Auchan V2 (Lille) qui viendra rejoindre ce groupe.

Si ce phénomène pèse sur les conditions de travail des salariés, sur une désorganisation du travail en semaine, sur l’économie en général, il risque d’impacter très fortement le commerce local (Boulangerie, Boucherie, etc.) et mettre en péril, l’emploi des salariés de ce secteur. Il y aura très certainement, un effet domino pour les 4 autres hypers de la métropole lilloise (Englos, Roncq, Leers et Fâches Thumesnil) qui ouvriront pour répondre à une concurrence interne Auchan, BRAVO.

Qui plus est, et la réponse du Directeur est claire, Auchan V2 ouvrira le dimanche sans respecter l’arrêté Préfectoral du 17 mars 1999 qui impose la fermeture des rayons Boulangerie, Pâtisserie, Viennoiserie, une journée par semaine. Auchan serait-il au-dessus de la Loi !

Cette attaque à la libéralisation et à la banalisation du travail dominical, doit nous faire réagir. Comment pourrait-on oublier NOTRE Histoire et la défense de ce droit au repos indispensable pour la consolidation de notre tissu familial, associatif et personnel, devenu primordial pour l’équilibre et la santé de tous ?

Force Ouvrière opposé aux ouvertures des hypermarchés le Dimanche entend bien le rappeler à la Direction Auchan.

Force Ouvrière informe les clients que des actions seront conduites contre cette ouverture. Pour le 22 janvier, un appel est lancé à TOUTE LA POPULATION pour soutenir ce mouvement. Pour s’opposer aux ouvertures et au travail du dimanche, pour faire entendre nos voix, venez nombreux.

Organisons ensemble un petit-déjeuner pique-nique, pour symboliser ce moment festif qu’est le Dimanche en Famille.

Rendez-vous à 10 H 00 le 22 janvier 2017 à Auchan V2.

Contacts
Pascal SAEYVOET Danièle EROUART
Délégué Syndical Central FO Auchan Déléguée Syndicale FO Auchan V2

Auchan renonce a ouvrir les dimanches

Grande-Synthe : Auchan renonce à ouvrir le dimanche matin

PUBLIÉ LE 19/01/2017

Le Phare Dunkerquois

Retournement de situation après un mois de bras de fer entre Auchan et la municipalité : l’hypermarché au rouge-gorge a finalement décidé de ne pas ouvrir les dimanches matins.


Le bras de fer entre Auchan et la ville de Grande-Synthe a pris fin mercredi 18 janvier.

Ce mercredi 18 janvier, Damien Carême a reçu un courrier de l’enseigne Auchan stipulant que le magasin n’ouvrirait pas les dimanches matins comme elle le prévoyait depuis quelques semaines.

Le maire de Grande-Synthe a rappelé son opposition aux ouvertures dominicales des grandes surfaces : « Ce n’est pas du volontariat le dimanche matin, j’y suis opposé par principe, je veux préserver mon commerce local. » L’élu a indiqué à plusieurs reprises qu’il ne comprenait pas que l’enseigne puisse prendre une telle décision sans en référer au préalable à la Ville : « On a toujours travaillé ensemble. » Il assure qu’aucun accord n’est à l’origine de ce revirement de situation : « Ils ont reconnu mes arguments. »

Pour rappel, face à cette volonté d’Auchan d’ouvrir le dimanche, Damien Carême avait riposté en refusant à l’enseigne de profiter des « dimanches du maire », une loi autorisant certaines surfaces commerciales à ouvrir toute la journée jusqu’à 12 dimanches par an.

Il assure désormais qu’il reviendra sur cette décision : « Ils pourront ouvrir cinq dimanches et trois jours fériés en 2017. On ne peut pas appeler ça une victoire, mais je les remercie d’avoir pris cette décision. »

Simply, c’est fini ?

30 Septembre 2016
Simply, c'est fini ?

La direction d’Auchan France vient de confirmer son projet de convergence autour d’une marque unique pour ses enseignes. Une décision qui signe la fin de « l’exception » Simply Market : le format supermarché était le seul qui ne revendiquait pas ouvertement son appartenance au groupe Auchan.

A2Pas, l’enseigne de proximité lancée par Auchan en 2011, cultive dès l’origine son lien avec les hypers via le « A » du logo.

Depuis son apparition en France en 2006, Simply Market n’a au contraire jamais cherché le rapprochement avec Auchan. Le format supermarché du groupe avait même, à ses débuts, créé sa propre MDD.

Le projet de gouvernance commune avec Système U, mis sur la table début 2015, prévoyait de passer les supermarchés sous le panonceau Super U en échange d’un ralliement des associés Hyper U à la bannière Auchan.

Cette quasi-fusion ayant finalement capoté cet été, Auchan a donc repris en main le destin de ses supermarchés. Un destin fragilisé par la décision surprise du tribunal de commerce de Paris, en avril 2016, qui a annulé l’enregistrement des marques Simply et Simply Market au motif qu’elles étaient trop génériques et pas assez distinctives.

Bref, tout poussait Auchan à revoir l’identité de ses supermarchés. Et un rapprochement avec les hypers était évidemment l’hypothèse à la fois la plus simple et la plus séduisante.

La participation cette rentrée de Simply Market aux 55 ans d’Auchan, avec des promotions en commun, aura été le premier signe de cette nouvelle stratégie de rapprochement. Lors de la présentation des résultats semestriels du groupe, fin août, Wilhelm Hubner lui-même, le président du directoire d’Auchan Holding, ne faisait pas mystère d’un« travail sur la marque » en cours.

« Une marque unique en France »

C’est durant le comité central d’entreprise de ce 29 septembre que Patrick Espasa, le président exécutif d’Auchan Retail France, a officialisé le projet de convergence des différentes enseignes du groupe « vers une marque unique en France », à la fois on-line et off-line. Une signature qui s’appuiera logiquement « sur la force et la notoriété d’Auchan ».

Les modalités détaillées de cette convergence ne sont pas encore connues, le distributeur se donnant encore« quelques mois » pour affiner son projet.

Cette stratégie d’enseigne se veut au passage un marqueur fort du changement de direction du distributeur nordiste. En créant l’entité Auchan Retail, l’équipe arrivée fin 2015 à la tête du groupe s’est en effet attachée à mettre fin au fonctionnement en silo qui prévalait jusqu’alors, et qui ne facilitait pas les échanges entre formats de distribution.